Officiant professionnellement dans la photographie depuis 1998, Dominique Pichard est photographe indépendant depuis 2007.
Il a publié plus de 2000 pages dans la presse dédiée au tatouage international, parcourant le monde au gré des conventions qu’il couvre notamment pour le magazine Rise depuis 2008. Fin 2013, il entame une résidence à la Bibliothèque Humaniste de Sélestat qui s’achèvera en 2017, où il expose des photos du lieu actuellement en chantier et en phase de restructuration. Entre plusieurs voyages en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, il développe d’autres approches du métier pour se frotter à des sensations et des rythmes différents : la vidéo, le clip musical, ainsi que le photojournalisme qui a débouché sur des premières collaborations avec la presse d’information nationale et une nomination au Prix du photojournalisme franco-allemand.